L’assurance vie, un placement sûr et très apprécié !

L’assurance vie est depuis des années un placement très apprécié des Français, et 2018 confirme cette tendance. Ce placement ultra-sécurisé convient en effet parfaitement à nos compatriotes, fortement marqués par la crise de 2008, qui préfèrent favoriser la sûreté à la rentabilité. Quelques détails sur un succès au long cours.

Un placement à succès

Quand on réalise une enquête sur le placement préféré des Français, on ne se situe pas, bien entendu, sur le plan affectif. Il ne s’agit pas de goût, en effet, mais plutôt de confiance, et de bonne réputation du moyen de placement.

Aussi, quand les instituts de sondage cherchent à savoir quel est « le moyen de placement préféré des Français », ils posent en général aux personnes interrogées la question « si vous aviez une somme conséquente à placer, quel moyen de placement favoriseriez-vous ?

A cette question, une très grande majorité des Français cite l’assurance vie.
On peut donc qualifier l’assurance vie avec Maaf par exemple de placement préféré des Français. Un chiffre confirmé par la collecte 2018 (cotisations moins prestations) qui est trois fois plus élevée que celle de 2017.

Les raisons d’un succès

Nous l’avons vu, les Français sont friands de sûreté et de stabilité.
L’assurance vie est donc un placement apprécié, notamment grâce aux fameux fonds euro, qui permettent d’obtenir une quasi garantie de rentabilité.

Composés à 80% d’obligations (dont 42% d’obligations d’Etat et 57% d’obligations d’entreprises), et à 20% d’actions, les fonds euro sont un placement assurant une relative rentabilité (1,8% en moyenne) et une garantie presque absolue de rendement.

Il est donc logique que sur 1600 milliards d’euros placés en assurance vie, 1300 milliards soient placés en fonds euro, soit 83% des encours de l’assurance vie.

A noter que le nouveau fonds euro croissance est aussi un facteur de succès de l’assurance vie. A la différence des fonds euro « classiques », les fonds euro croissance assurent une garantie du capital à une date fixée entre la compagnie d’assurance et l’investisseur, et non une rentabilité permanente tout au long du contrat.

Ainsi, pour la compagnie d’assurance, la marge de manœuvre est plus conséquente pour envisager des investissements à relativement long terme ; et de leur côté les investisseurs sont tenus de laisser leur capital fructifier sur une période plus longue.

Une raison de plus pour garantir le succès à long terme des placements en assurance vie.

Par ailleurs, il faut noter que toute compagnie d’assurance est tenue des verser à ses assurés 85% de ses bénéfices financiers et 90% de ses bénéfices techniques, en vertu du Code de l’assurance depuis la Loi du 17 décembre 1966 sur la participation aux excédents.

Lorsqu’il s’agit de placements aussi sûrs que les fonds euro, cette législation est une réelle garantie de rentabilité qui n’est pas négligeable pour des investisseurs.

Enfin, l’arrivée du Flat Tax bouleverse encore la donne. Mis en place par le biais de la Loi des Finances 2018, afin d’alléger et de simplifier la fluidité de l’épargne, ce Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30% s’applique maintenant sur tous les revenus générés, y compris l’assurance vie.

L’imposition se fait en deux temps : un prélèvement libératoire lors du placement des produits, et une imposition définitive l’année suivante, lors de la déclaration des revenus.

Le PFU fait donc de l’assurance vie un placement encore plus compétitif.

You May Also Like