Contrôle technique : les nouveautés 2017

Cette année le contrôle technique renforce un peu plus ses obligations. Après une précision sur l’opacité tolérée des vitres teintées, la nouvelle règle concerne le voyant moteur. Tolérance zéro en cas de voyant allumé.

Ce qui change en 2017

Depuis Avril 2016 des ajustements du code de la route sont en cours. Cela pour s’adapter aux nouveaux modèles de véhicules sans perdre en sécurité routière. Voici les principales règlementations qui impactent la facture de l’usager.

Le cas des vitres teintées

L’usage des vitres teintées n’était pas définit jusqu’en 2016 où des sanctions dissuasives ont été votées. Elles seront mises en place à partir du 1er Janvier 2017 et concernent les vitres latérales avant. La règle est que l’opacité du film doit permettre une transmission de la lumière supérieure ou égale à 70%.
Ces procès verbaux peuvent s’élever jusqu’à 135 euros et 3 points en moins pour le conducteur même si il n’est pas le propriétaire de la voiture.
Il est aussi bon de rappeler que l’application d’un film opaque teinté sur le pare brise n’a jamais été toléré.
Une restriction ferme et bloquante pour le contrôle technique qui n’est pas favorable dans le cas d’une mauvaise transmission de la lumière.

Le voyant moteur

Il s’agit d’un voyant présent sur le tableau de bord qui indique les dysfonctionnements du moteur. Habituellement éteint quand aucune panne n’est décelée, il peut s’allumer en orange pour alerter puis passe au rouge quand la réparation s’impose.
Ce voyant allumé était toléré au contrôle technique et ne nécessitait pas de contre-visite jusqu’en 2016. Maintenant si le voyant est allumé au moment de passer le contrôle technique, vous serez obligé d’aller faire réparer votre panne chez le garagiste pour une facture d’environ 120 euros.
En effet, le voyant moteur allumé peut correspondre à plusieurs diagnostics, ce qui explique les variations de la facture. Du simple faux contact au véritable dysfonctionnement potentiellement dangereux, le client est désormais obligé de faire réparer sa voiture pour faire valider son contrôle technique.

Voyant moteur contrôle technique orange
Voyant moteur orange : bloquant pour la contrôle technique

Le contrôle technique en faveur de l’environnement

La sanction du voyant moteur n’a pas été mise en place seulement pour la sécurité. En effet, les nouvelles mesures s’articulent autour d’une logique de protection de l’environnement.
Parmi les défauts de fonctionnement qui déclenchent l’allumage du voyant moteur il y a une surcharge d’émission polluantes. Depuis la publication de la loi sur la transition énergétique en 2015, les professionnels automobiles doivent tout mettre en œuvre pour impacter le moins possible la qualité de l’air.

La chasse aux particules fines

Une méthode de détection encore plus pointue est à l’étude actuellement pour identifier les particules fines et en limiter leur émission. Ce dispositif sera déployé aux environs de 2018 et est pour le moment testé dans quelques centres de contrôle technique parisiens où la pollution est très présente.

Les carburants en ligne de mire

Les experts de ces centres expérimentaux mesurent les taux de dioxyde et monoxyde de carbone, les oxydes d’azote et les hydrocarbures imbrûlés émis par les voitures alimentées au Diesel.
Les voiture essence ne sont pas en reste. Même si elles sont considérées comme moins polluantes. Elles seront soumises à un contrôle poussé de leurs émissions d’oxyde d’azote et de particules fines.
Des mesures de plus en plus drastiques qui rendent la facture d’entretien un peu plus salée. D’autant plus que le contrôle technique doit être établi tous les deux ans.
Le bon côté des choses est que chacun sera obligé de circuler dans une voiture en bon état de marche. De ce fait, on peut donc légitimement espérer une baisse du taux d’accidents meurtriers de la route pour 2017.

You May Also Like